braun_et_ventura.jpg

La philosophie Braun

dieter_rams.jpgOn ne présente plus Braun, le fabricant allemand d'appareils ménagers fondé par l'ingénieur Max Braun en 1921. Gillette en pris progressivement les commandes entre 1967 et 1984 avant l’absorption par Procter & Gamble en 2005.

Entré au bureau de design Braun en 1955, Dieter Rams en devient responsable de 1961 à 1995. À travers sa carrière, le designer allemand élabore les "10 principes pour un bon design":

  1. Le bon design est innovant
  2. Le bon design fait qu'un produit est utile
  3. Le bon design est esthétique
  4. Le bon design fait qu'un produit est compréhensible
  5. Le bon design est discret
  6. Le bon design est honnête
  7. Le bon design est durable
  8. Le bon design est précis, jusque dans les moindres détails
  9. Le bon design est respectueux de l'environnement
  10. Le bon design, c'est aussi peu de design que possible

Ces 10 commandements du designer ont manifestement influencés la génération suivante, comme par exemple le designer-en-chef de Apple, Jonathan Ive, à qui l'on doit les produits d'informatique bureautique et mobile qui ont marqués la première décennie du XXIe siècle. De nombreux graphistes s'amusent à mettre en évidence les traces de l'influence de Rams sur de nombreux objets contemporains:

Dieter Rams et Jonathan Ive

Les montre Braun

Montre_analogique_Braun_par_Dieter_Rams.jpgDans les années 1970, Braun décide de se diversifier dans la production d'horloges et de montre-bracelets. Dieter Rams et Dietrich Lubs sont ainsi amenés à définir les codes de la montre design, que les générations suivantes vont tenter de réinventer sans arriver à égaler. La production horlogère de Braun sera maintenue jusqu'en 2005.

En octobre 2009, la fabrication et la distribution de montres Braun est relancée à travers une licence sous responsabilité du groupe britannique Zeon Limited. Depuis 1994 Zeon appartient au groupe Herald Holdings Limited, coté à la bourse de Hong Kong. La filiale britannique est le plus grand importateur et distributeur horloger national, et produit à ce jour des montres "de mode" sous les licences Bench, Fiorucci, Gant, Head, Hooch, Mini, Playboy, Superdry et Uri Geller. Le groupe a racheté les droits de la marque états-unienne Ingersoll, qui est exploitée avec des montres mécaniques chinoises.

Ventura, "T'as pas ta marque de montres à 50 ans, t'as raté ta vie!"

Retour en 1987: à l'aube de la quarantaine et après le naufrage de son mariage, l'entrepreneur Pierre Nobs décide de faire table rase et de changer de vie. Il vend sa société pour tout réinvestir dans un projet visant à produire et vendre des montres aux antipodes de ce qui se fait à ce moment-là. Nobs a l'impression que les montres contemporaines sont toutes empreintes de ce qu'il qualifie de "fausse nostalgie": plus rien n'est dessiné comme une oeuvre architecturale, comme c'était le cas dans les années 1920.

Ventura_Bo_Hansen.jpgTout designer qui se respecte a été exposé à la philosophie de Braun ainsi qu'aux idées de Dieter Rams. Ceux avec lesquels Nobs choisit de travailler dessinent inconsciemment des montres qui respectent les 10 commandements du bon design et c'est donc tout naturellement que les premières collections de Ventura ont un air de famille avec les précédents gardes-temps de Braun. Le succès du modèle dessiné par le danois Flemming Bo Hansen lui vaut d'être intégré à la collection du MoMa de New York dès 1990, une consécration qui fait pleuvoir les récompenses de concours de design et donne un coup de fouet aux ventes, les faisant grimper à 50'000 unités.

La clientèle de Ventura se compose alors principalement d'esthètes (architectes, designers et autre créatif) éparpillés à travers l'Europe et le Japon. Le marché américain ne comprend pas les montres Ventura, dont il associe le minimalisme à une mauvaise qualité.

Les montres Ventura sont toutes à quartz, jusqu'à ce que Pierre Nobs découvre le travail d'Alain Silberstein: un projet mort-né d'exportaion pour la Suisse permet à l'entrepreneur d'entrevoir le le potentiel des montres mécaniques. Le jour même de la rupture, il décide de fabriquer son propre chronographe mécanique: la V-Matic.

Pierre Nobs et son ami Hannes Wettstein comprennent que la marque doit se cantonner au montre mécaniques simples, laissant les complications aux "vraies" manufactures.

La marque négocie et obtient l'exclusivité d'un traitement à base d'hydrogène, qui lui permet de durcir la surface de ses boîtes en titane. Les mouvements sur base ETA sont tous terminés et assemblés par SOPROD, et réglés pour être soumis au test de certification du COSC.

Désaccord sur la stratégie

Ctlg_2011.inddEn 2002, Ventura lance la SPARC PX, la première montre à quartz combinant affichage à cristaux liquides et remontage automatique. Ventura développe également la couronne EasySkroll, qui permet une navigation intuitive à travers les fonctions de la montre... un peu comme sur un iPod.

Le chiffre d'affaires dépasse 5,5 millions de francs suisses. Le développement de mouvements "maison" nécessite une restructuration complète, et Nobs se met en quête d'investisseurs en 2005. Il planifie un projet à quinquennal qui préparera le lancement d'un nouveau best-seller dessiné par Paolo Fancelli, qui laissera la comptabilité dans le rouge pour les deux années suivantes. Un groupe d'investisseurs apporte une augmentation de capital la même année et prend le contrôle. Comme prévu, Ventura n'engrange que 2 millions l'année suivante et encore moins l'année d'après. ayant plutôt visé sur le court-terme, les investisseurs s'inquiètent et décident de retirer leurs billes du jeu en 2007, laissant Nobs sur la sellette.

L'année 2008 est sombre dans l'histoire de Ventura: Un cancer emporte l'ami et associé de Nobs, Hannes Vettstein,agé de 50 ans. En pleine lutte avec les déboires financiers et un climat modial morose, Nobs est obligé de déposer le bilan. Le stock existant des montres Ventura est mis en vente par correspondance ou aux enchères.Petit espoir à l'horizon: le best-seller pressenti dessiné par Paolo Fancelli décroche un second rôle au poignet de l'acteur Nicolas Cage: Bangkok Dangerous. Manque de chance, le long métrage s'avère être un nanar.

Richard Tibber et le magicien Uri Geller, tous deux amis de Pierre Nobs et admirateurs de la marque depuis ses débuts encouragent l'entrepreneur à relancer son projet. Ils joignent le geste à la parole en lui offrant leur soutien financier. Tibber a fondé le groupe britanique Zeon Limited avant de passer sous le contrôle du groupe hongkongais Herald Holdings Limited en 1994.

Un mois après l’annonce de la licence Braun Time, Zeon Limited rachète les actifs et la propriété intellectuelle de Ventura pour relancer la marque qui était en cessation d'activité depuis 2008. Nobs, qui s'était entretemps reconverti dans la vente d'accessoires design masculins, peu reprendre son ambitieux projet de développement là où il avait été suspendu, d'autant plus que la philosophie minimaliste à laquelle sa marque adhère depuis 1987 semble parfaitement adaptée aux exigences d'un marché en train de se remettre de la grosse cuite des années Bling-Bling.

Braun Time entamera en novembre 2011 la distribution du nouveau modèle BN106 qui s'appuille sur plusieurs technologies développées par Ventura. De son coté, Ventura bénéficie des retombées de cette synergie autour de sa propriété intellectuelle et la Belle au Bois Dormant peut désormais s'appuier sur des partenaires financiers qui partagent sa vision à moyen-terme pour proposer à la clientèle une palette de 8 montres exclusives et à l'avant-garde. La récolte de récompenses de concours sembles d'ailleurs reprenrde, avec la nomination de la Ventura SPARK MGS au GOOD DESIGN Award 2011.

Les prix des nouvelles montres Ventura vont de 480 à 4'200 francs suisses. À ce jour, la Braun BN0106 peut être réservée à partir de 375 livres.

Bibliographie

  • http://wristfashion.com/2008/10/the-complete-ventura-bankruptcy-story/
  • http://www.europastar.com/news/1004022641-zeon-limited-announces-a-new.html
  • http://www.timezone.com/library/tzints/tzints0002
  • http://www.businessmontres.com/breve_1144.htm
  • http://www.businessmontres.com/breve_1190.htm
  • http://chuckmaddoxwatch.blogspot.com/2008/02/sad-news-to-report-loss-of-innovator.htm
  • http://watchesinmovies.info/tag/ventura/